Stratégie

Analyse du défi et stratégie de jeu

Les défis proposés en Compétition de robotique FIRST sont souvent inspirés du contexte sportif: des alliances de 3 équipes se font face dans le cadre d’un jeu nécessitant l’exécution précise et rapide de tâches complexes permettant de gagner des points. Chaque équipe s’inscrit dans une stratégie partagée de jeu au sein de l’alliance. Comme dans un sport d’équipe, chaque robot peut jouer un ou plusieurs rôles. Une stratégie de jeu, c’est ce que feront votre robot et votre équipe pour faire en sorte que votre alliance, qu’elle change ou non durant le tournoi, gagne ses matchs.

Avant même de concevoir le robot, il faut réfléchir aux objectifs opérationnels qu’il aura à poursuivre. Des équipes vont privilégier tel ou tel aspect du jeu à la lumière de leurs capacités, leurs ressources, expertise et intérêt. Elles vont peut-être sciemment ignorer certains aspects du jeu pour se concentrer sur d’autres. D’autres équipes tiennent à concevoir un robot plus polyvalent. Les stratégies de base sont la défense ou l’attaque, un rôle de marqueur, de défenseur ou stratégique (comme transporteur ou relayeur), etc. Et c’est la stratégie générale de jeu qui dictera plus tard les options de design du robot.

Une analyse exhaustive du défi est essentielle afin de choisir la meilleure stratégie de jeu pour votre équipe. Cette analyse débute dès le dévoilement du défi qui lance la saison de construction (45 jours) et un consensus assez rapide autour du choix de stratégie est souhaitable. Une démarche systématique comprend:

  • analyse du défi
  • remue-méninges
  • évaluation des propositions
  • sélection de la meilleure stratégie

De cette stratégie découlera la conception d’un design qui permettra de construire un robot répondant efficacement à la stratégie. À moins de circonstances exceptionnelles, l’équipe devra s’en tenir à la stratégie établie et l’exploiter au maximum.

Collecte d’information

Avant-saison

Le comité de stratégie ou de recherche et développement aurait avantage à visionner des matchs des tournois précédents pour prendre note des choix de stratégie faits par d’autres équipes face à certains types de situations. Que ce soit en personne, par web-diffusion ou en différé, les autres tournois et les Championnats FIRST offrent une mine d’information à colliger. Les équipes récipiendaires du Prix de l’excellence en génie, du Prix du président ou membres de l’alliance gagnante au Championnat FIRST ont probablement développé des stratégies supérieures dans le contexte des défis annuels.

Prenez le temps, en fonction de chaque défi ou en fonction de certaines conditions de jeu de décrire quelles ont été les meilleures stratégies de jeu qui ont généré le plus de succès à leur alliance. Dans quelles conditions ces stratégies ont pu être efficaces? Quels ont été les défis à surmonter pour que les équipes réalisent leur stratégie gagnante?

Au lancement

  • Dès le lancement du défi, au début janvier, le comité stratégie de votre équipe doit rigoureusement s’approprier toute la documentation diffusée par FIRST. Assurez-vous de suivre les mises à jour et les discussions sur les plateformes officielles. Il est important que votre interprétation des règles et contraintes soit la plus juste possible. Élucidez les règles ambiguës en …
    – Communiquant avec les personnes compétentes ou des membres d’autres équipes, ou
    – Effectuant des recherches sur Internet : règles et mises à jour, FIRST Q/A 

    Les règles et leurs mises à jour sont disponibles en français. Par contre, c’est la version originale, en anglais, sur la plateforme FIRST qui fait autorité.

  • https://www.firstinspires.org/robotics/frc/game-and-season

Éléments d’analyse:

  • Terrain et pièces de jeu
  • Découpage des matchs : période autonome, période télécommandée, défi final
  • Pour chaque phase d’un match:
    • Comment compter des points
    • Comment empêcher les adversaires de marquer
    • Comment contribuer sans marquer
    • Coopération
    • Interactions permises/non permises:
      • entre robots
      • entre robots et terrain
      • entre robots et pièces de jeu
      • entre robots et humains
    • Les déplacements et le trafic sur le terrain (zones libres, congestionnées, interdites, protégées)
    • Rôle du joueur humain
    • Comment éviter les pénalités
    • Opportunités de contrôle stratégique du jeu
    • Manipulation des pièces de jeu
    • Transition d’une phase à l’autre
    • Opportunités et risques
  • Système de pointage
  • Système de classement et d’avancement
  • Processus de repêchage pour la formation des alliances de fin de tournoi

  • Les mentors de l’équipe doivent accompagner les jeunes dans la découverte du défi. Le travail doit être structuré et supervisé. Tous les documents doivent être décortiqués. Visionnez la vidéo de présentation et les autres vidéos en support. Lisez les règles du défi et leurs mises à jour. Chaque chapitre peut être lu et discuté en sous-groupe pour ensuite être présenté, discuté et validé en comité complet. S’il le faut, réécrivez les règles dans un format plus lisible, par thématiques ou par situations.
  • cr. RFQ 2014

En tournoi

  • C’est également une excellente pratique que d’observer les autres équipes lors des tournois auxquels vous participez.  En personne, n’hésitez pas à demander aux équipes que vous croisez comment elles ont défini leur stratégie de jeu. Ça peut servir d’inspiration… Évidement, ces informations vous seront davantage utiles lors des prochaines saisons.

Remue-méninges

Dès que l’équipe a le sentiment d’avoir un minimum d’information sur le jeu, vient le moment de solliciter les idées. Attention, ne faites pas l’erreur d’imaginer d’abord des mécanismes! Cette étape sert à fixer la stratégie de jeu, le design viendra par la suite.

Organisez un remue-méninges exhaustif de toutes les stratégies imaginables. Invitez le plus de membres de l’équipe possible à participer. Il est important à ce stade que jeunes et adultes sentent avoir le respect de l’ensemble de l’équipe et que les idées puissent être exprimées librement. Chacun devrait avoir sensiblement le même temps de parole. N’admettez pas de critique sur le champ, c’est le processus de décision qui éliminera certaines propositions au profit d’autres plus appropriées. Chacun devrait avoir la possibilité de mettre de l’avant sa proposition, l’expliquer et la préciser. N’hésitez pas à faire des simulations de jeu avec les membres de l’équipe et des objets usuels; ça stimulera les idées.

Utilisez un support visuel permettant de consigner les idées de stratégie, les regrouper, mais surtout d’en discuter. Organisez les idées en fonction des phases de match (période autonome, pilotée). Faites des regroupements d’idées.

Venez-en à identifier des rôles possibles que votre robot pourrait jouer en situation de match. Posez-vous les questions suivantes:

  • Êtes-vous capable d’établir une stratégie unique pour tout le défi? Sinon, pour chaque phase du jeu?
  • Est-ce qu’un élément de stratégie vous démarquerait et donnerait une valeur stratégique à votre robot au sein d’une alliance?
  • Quel aspect vous permettrait d’attirer l’attention lors du repêchage?
  • Existe-t-il une stratégie de domination du jeu, qui garantit la victoire peu importe ce que fait l’alliance adverse?

Note: Vous devriez prendre quelques temps pour vous demander si une stratégie garantissant la victoire existe. S’il en existe une, des équipes vont la trouver et l’exploiter! Une stratégie de domination est rarement compliquée, mais elle peut demander beaucoup d’expertise robotique et de pilotage. Réviser les règles et mises à jour pour vous assurer qu’une telle stratégie demeure permise; FIRST essaie de concevoir des défis ne favorisant pas de telles stratégies.

Analyse

Suite au remue-méninges, plusieurs stratégies auront été proposées. Le comité stratégie doit maintenant faire le tri, comparer et choisir parmi les possibilités. Ça peut prendre la forme d’une comparaison systématique : avantages vs inconvénients, gains espérés vs effort requis, etc.

Il est temps de tenir compte réalistement de vos ressources humaines (expertise, capacités et disponibilité) et de vos ressources techniques (disponibilité, outillage et budget). Les stratégies devraient être confrontées à l’expertise de vos mentors. Les contraintes ou limites techniques peuvent maintenant entrer dans la discussion. Donnez-vous des critères d’analyse objectifs. Une grille d’analyse peut aussi être utile. Attribuer finalement une cote à chaque stratégie étudiée. Dans un effort de rigueur et transparence, chaque stratégie doit être considérée; n’éliminez pas trop tôt les idées lancées.

  • a) Pour chaque stratégie ou tâche, comparez le degré de difficulté et les points espérés (ou empêchés). Les meilleures tâches sont celles qui sont relativement faciles, mais qui rapportent gros ! Établissez un taux de réussite espéré réaliste. Rappelez-vous qu’empêcher votre adversaire de marquer 10 points peut être tout aussi « payant » que de marquer 10 points vous-mêmes.

    b) Énumérez les avantages et inconvénients de chaque stratégie.

Choix de stratégie de jeu

  • Entendez-vous sur des critères de sélection. Validez auprès de l’équipe le consensus autour de la stratégie de jeu ou des stratégies retenues. Au plus tard à la fin de la première semaine, l’équipe devrait convenir du choix de stratégie principale.

    Il est important que le choix final de stratégie soit présenté à l’ensemble de l’équipe. Une stratégie globale (mais parfois la stratégie est différente d’une phase à l’autre dans le match) devrait de dessiner:

  • stratégie axée sur l’offensive (marquer des points)
  • stratégie axée sur la défensive (empêcher l’adversaire de compter)
  • stratégie de service (coopérer et soutenir les équipes de l’alliance)
  • polyvalence, adaptabilité
  • domination (une tâche simple et complète qui surpasse toutes les autres façons de marquer)

Il pourrait arriver que durant la construction des stratégies alternatives émergent… Ce n’est qu’en cas de circonstances exceptionnelles que votre stratégie principale doit être remise en question!

Pour réflexion:  La stratégie défensive

Un design basé sur la stratégie

Ne commencez jamais le design et la conception avant d’avoir terminé l’analyse stratégique. Sachez ce que vous voulez avant de chercher à savoir comment le faire.

Pour chaque stratégie adoptée, établissez deux listes:

  • Fonctionnalités souhaitées du robot (ex.: lancer le ballon, ramasser le frisbee, traverser le terrain, équilibre sur un pont, monter une structure, etc.)
  • Propriétés souhaitées du robot (ex.: vitesse, puissance, agilité, centre de gravité, précision, etc.)

  • En appariant les 2 listes, vous devriez définir votre choix de plateforme pilotable (type, nombre de roues, motorisation, dimensions ) et des fonctionnalités requises (mécanismes).

    Entreprenez le design en tenant compte des limites réalistes (disponibilité, budget, expérience) de l’équipe. La clé pour choisir un design plutôt qu’un autre est d’évaluer les compromis (ex: vitesse vs puissance; complexité vs durabilité; lancer vs balancer; longueur vs largueur; etc.).

Concepts

Évitez de multiplier les mécanismes, essayez plutôt de les combiner et de les rendre plus polyvalents. Essayez de maximiser une fonctionnalité en faisant des additions ou modifications simples au mécanisme principal (ex: un bras qui ramasse ET lance plutôt qu’un chargeur qui alimente un lanceur; une base pilotable qui sert aussi de treuil; etc.)

Un mécanisme simple peut parfois être beaucoup plus gagnant qu’un mécanisme complexe.

Les choix doivent toujours s’aligner à votre stratégie et vos priorités, en n’oubliant pas les règles du défi!

Prototypage

Ne négligez pas le prototypage, il vous permettra de sauver du temps et des ressources lors de la construction. Mais attention, un prototype doit être rudimentaire et rapide à exécuter. Il ne s’agit pas de créer une version préliminaire d’un mécanisme qui sera perfectionné par la suite. Les prototypes servent à éclairer un choix ou évaluer la faisabilité et la fonctionnalité d’un mécanisme.

  • cr. FRC3313 et FRC3847
  • Toutes les parties du robot n’ont pas besoin d’être modélisées. Par exemple, si vous choisissez de monter le robot sur une plateforme de type tank standard, il y a peu d’avantages pour l’équipe à modéliser cette plateforme. Par contre, un mécanisme spécialisé ou l’unification de modules méritent la production de prototypes physiques ou numériques.
Le prototypage doit pouvoir aider l’équipe à prendre ses décisions de conception avant la fabrication, évitant ainsi des coûts et des pertes en temps et ressources. La modélisation peut prendre plusieurs formes:

  • croquis et dessins techniques
  • maquette en carton, bois, plastique, Lego, ou autre
  • numérisation (SketchUp, Inventor, etc.)

Le degré de précision doit correspondre aux objectifs de l’équipe.

  • L’avantage du design par ordinateur est que votre prototype numérique peut devenir votre modèle numérique. Et les modèles numériques de pièces peuvent servir à la production: découpage, impression laser et 3D, etc.

    Logiciels de conception assistée par ordinateur:

     CAD Design and animation 

  • http://students.autodesk.com

Amorce de la construction

Le design général du robot devrait occuper la semaine qui suit le choix de la stratégie. Commencez par la construction de la plateforme pilotable. Le design de mécanismes particuliers pourrait être plus long et peut être réalisé par une autre équipe de travail.

En cours de conception ou de construction, des modifications au design doivent demeurer fidèles votre stratégie et vos priorités. Le design doit toujours découler de la stratégie.

Un plan de contingence (“plan B”) peut être imaginé pour chaque fonctionnalité, mais il doit être cohérent avec la stratégie.

Autres considérations

Même quelques jours après le lancement de la saison de construction, votre équipe aura adopté sa stratégie de jeu. Cette stratégie déclenchera et guidera la conception et la construction du robot pour les prochaines semaines.

Mais la stratégie de jeu amène également d’autres chantiers.

Effet de surprise

Certaines équipes ne révèlent une fonctionnalité de leur robot (une partie de leur stratégie de jeu) qu’en fin de tournoi. Certains défis s’y prêtent davantage. Le but est évidement de déstabiliser l’alliance adverse. Par contre, si cette fonctionnalité n’est pas connue des autres équipes ni testée, elle ne pourra vraisemblablement pas jouer un rôle important dans le processus de sélection des alliances.

Cette stratégie est donc utilisée par des équipes qui se sentent certaines de faire partie de la sélection des capitaines d’alliance. La stratégie « cheese cake » est un exemple.

Stratégie « cheese cake »

Parfois, une équipe a besoin d’un ou deux autres robots dans son alliance qui soient particulièrement compatibles avec le sien pour que sa stratégie deviennent supérieure. Les règles de la Compétition de robotique FIRST permettent généralement aux équipes de préparer des modules de robot qu’elles pourront « donner » à d’autres équipes pour les rendre davantage compatibles aux leurs. Toutes les règles de fabrication et d’inspection doivent être respectées de part et d’autres (dont l’autorisation de détention, les paramètres de poids, dimensions et coût, etc.), et les équipes doivent être consentantes. Les modules sont généralement simples de construction et ils sont surtout conçus pour s’installer aisément sur la plupart des plateformes pilotables.

Cette situation se produit typiquement après la séance de sélection des alliances. L’équipe qui reçoit le module en cadeau n’a que quelques instants pour l’installer et probablement revoir sa programmation. L’équipe qui offre le module est préparée à offrir le soutien technique nécessaire.

  • Les équipes qui envisagent cette stratégie doivent faire un repérage des équipes spécifiquement dans ce but. Elles négocient avec les équipes candidates durant les dernières rondes de qualification, avant le repêchage pour la formation des alliances finales. Ces tractations ont un impact majeur sur le déroulement du repêchage et les communications entre les équipes doivent être claires et transparentes quant aux conditions, objectifs et attentes.

Cette stratégie a définitivement un potentiel de surprise pour l’alliance adverse.

Préparation de l’équipe terrain

Pilotes

Vous devrez vous pencher sur les éléments suivants:

  • Votre stratégie de jeu implique-t-elle un ou deux pilotes, si les règles le permettent?
  • Quelles sont les habiletés de pilotage que votre stratégie de jeu requiert? Recrutez les pilotes en conséquence.
  • Assurez-vous que la console de pilotage présente les informations pertinentes aux pilotes.
  • Préparez un plan d’entraînement des pilotes qui vise à les faire exceller dans votre stratégie tout en respectant les règles du défi

  • cr. Bernard L’Arrivée 2017
  • Planifiez du temps d’entraînement avant la mise sous scellé du robot à la fin de la période de construction. Profitez au maximum des matchs de pratique le premier jour des tournois.

    Le succès de votre stratégie de jeu dépend tout autant de la qualité du pilotage que des caractéristiques techniques du robot.

Pour réflexion:
 Ce que vous devez savoir avant d’arriver sur le terrain
 Clés pour une équipe-terrain gagnante

Joueur humain

Vous devrez vous pencher sur les éléments suivants:

  • Votre stratégie de jeu implique-t-elle un joueur humain, si les règles le permettent?
  • Quelles sont les tâches que le joueur humain devra exécuter spécifiquement pour que votre stratégie de jeu réussisse?
  • Votre équipe fournira-t-elle un joueur humain lors des matchs?
  • Sinon, comment instruirez-vous le joueur humain qui ne fait pas partie de votre équipe?

Évidement, une fois le robot construit, n’oubliez pas que non seulement les pilotes doivent s’entraîner, mais les joueurs humains également.

Pour réflexion:
 Ce que vous devez savoir avant d’arriver sur le terrain
 Utiliser le joueur humain

Coach terrain

Vous devrez vous pencher sur les éléments suivants:

  • Quels seront les éléments de stratégie à discuter avec les coachs des autres équipes de votre alliance dans la file d’attente ou dans les puits?
  • Quel est votre degré de flexibilité dans la conciliation des stratégies de jeu des trois équipes de l’alliance?
  • Quelles informations devront être échangées entre les coachs terrain durant les matchs?
  • Quels éléments du jeu le coach devra-t-il particulièrement observer durant les matchs?
  • Quelles informations et instructions le coachs devra-t-il transmettre à ses pilotes?
    • Temps restant pour chaque phase du jeu
    • Proximité des autres robots, des pièces de jeu et des éléments du terrain
    • Encombrement du terrain
    • Positionnement stratégique des robots de l’alliance
    • Infractions signalées par les arbitres

La relation entre coach et pilotes est de la plus haute importance. Ils doivent savoir écouter et communiquer dans le respect et la confiance. L’un ou l’autre peut voir des choses sur le terrain que l’autre ne voit pas. La priorité doit demeurer l’exécution du plan de match de l’alliance, qui peut différer de la stratégie de jeu originale de l’équipe, pas les objectifs personnels.

  • La complicité entre les membres de l’équipe-terrain doit se bâtir à l’avance. Faites des activités ensemble le plus souvent possible. Entendez-vous sur tous les aspects de la stratégie de jeu. Comprenez ensemble le déroulement des matchs, le déroulement du tournoi, le processus de sélection des alliances, les règles du jeu. Apprenez également à faire confiance aux autres membres de l’équipe, que ce soit les mécaniciens au puits, l’équipe de repérage et stratégie, etc.
Le coach terrain a la responsabilité de la cohésion et du moral de l’équipe terrain tout en gardant en perspective la stratégie élaborée bien avant le tournoi. Si la stratégie doit être adaptée sur le champ, en situation de match, ce sera au coach à expliquer succinctement au reste de l’équipe le rationnel derrière la décision qui a été prise. De la même façon, si l’équipe ne parvient pas à réaliser le plan de match établi entre les partenaires de l’alliance, ce sera au coach à aller expliquer brièvement aux autres coachs. Le coach doit protéger les membres de son équipe terrain.

Pour réflexion:
 Ce que vous devez savoir avant d’arriver sur le terrain
 Clés pour une équipe-terrain gagnante

En tournoi

Durant les événements de la Compétition de robotique FIRST, votre équipe-terrain va déployer sa stratégie de jeu en fonction de la composition des alliances lors des matchs.

Entre-temps, le comité stratégie/repérage va composer une sélection d’équipes que votre capitaine aura à considérer lors d’un éventuel choix au repêchage pour la formation de alliances de fin de tournoi.

Que votre participation à un tournoi se solde par une victoire ou non, une grande partie de la satisfaction et du plaisir ressentis par tous les membres de l’équipe dépendra de la complicité des jeunes impliqués dans ces stratégies.

Les essentiels – avant l’événement

Il est essentiel que les membres de l’équipe maîtrisent les règles du jeu. A ce stade, il faut comprendre…

  • comment se déroule une partie, les phases de jeu et les transitions;
  • quelles sont les règles particulières pour chaque phase de jeu;
  • comment les points sont marqués et cumulés;
  • quelles sont les pénalités à éviter

Élucidez les règles ambiguës en communiquant avec les personnes compétentes ou les membres d’autres équipes ou en cherchant sur Internet : les règles et leurs mises à jour, la section FIRST Q/A, etc. N’oubliez pas de vous familiariser avec le terrain et les pièces de jeu.

Il est tout aussi essentiel de bien comprendre comment se déroule le volet coopétitif de l’événement; à savoir:

  • Les détails des rondes de qualification
  • Comment le classement des équipes est déterminé
  • Quel est le processus de formation des alliances pour les rondes de fin de tournoi
  • Le déroulement des rondes de fin de tournoi
  • Les conditions d’avancement vers le Championnat

Si c’est possible, visionnez des matchs d’événements préalables au vôtre. Ça vous permettra de visualiser le déroulement, les options possibles des stratégies inédites. Quoique il en soit, votre équipe doit avoir une idée claire des capacités et des limites techniques de votre robot, ainsi que des qualités de vos pilotes.

Le tournoi – modèle de ligue régionale

L’équipe-terrain déploie votre stratégie de jeu lors des matchs de pratique, de qualification, et possiblement lors des rondes de fin de tournoi.

// Mercredi soir : dépôt du matériel et montage du puits
// Jeudi : inspection des robots, pratiques solo et matchs de pratique (non officiels) sur le terrain
// Vendredi : rondes de qualification, juges, repérage
// Samedi AM : rondes de qualification, juges, repérage
// Samedi midi : stratégie, formation des alliances
// Samedi PM : rondes de fin de tournoi
// Samedi soir : remise des prix et désinstallation

L’horaire des matchs de pratique (incluant la composition des alliances) est distribué aux équipes à leur arrivée le mercredi soir ou, au plus tard, le jeudi matin, une heure avant l’ouverture du terrain. L’horaire est également téléversé sur la page web officielle FIRST des événements.

L’horaire des matchs de qualification (incluant la composition des alliances) est distribué aux équipes  au plus tard, le vendredi matin, une heure avant l’ouverture du terrain. L’horaire est également téléversé sur la page web officielle FIRST des événements.

L’horaire des matchs de fin de tournoi (incluant la composition des alliances) est distribué aux capitaines suite à la séance de sélection des alliances et à l’issue de chaque ronde de fin de tournoi.

L’équipe-terrain

Les pilotes

  • Les pilotes doivent maîtriser parfaitement les règles du jeu et comprendre le déroulement du tournoi. Ils restent concentrés sur le robot et le jeu.

    Ils s’en tiennent à la stratégie établie OU aux directives du coach. Ils doivent avoir assimilé la stratégie d’équipe établie, tout en faisant preuve d’ouverture et de flexibilité compte tenu des équipes avec qui et contre qui ils jouent. Les pilotes ont la responsabilité, face à leurs partenaires d’alliance, de s’en tenir à la stratégie globale établie. Seul le coach peut prendre la décision de déroger au plan de match.

  • cr. Bernard L’Arrivée 2017
Un pilote doit savoir ce que le robot peut réalistement accomplir, sous ses commandes, en 2 minutes de jeu (période télécommandée). Les pilotes ont avantage à être précis dans leurs manœuvres, à prendre le temps requis pour exécuter correctement un mouvement  avec précision plutôt que de réagir à tâtons pendant plusieurs secondes… Les pilotes doivent demeurer attentifs aux situations imprévues qui peuvent créer des opportunités intéressantes. Ils doivent éviter les pénalités (par ignorance, par erreur ou par témérité) qui minent les efforts de toute l’alliance.

Saluer et serrer la main après les matchs fait partie de la stratégie, en plus d’illustrer votre professionnalisme coopératif.

Souvent le représentant de l’équipe lors du repêchage est un des pilotes; parfois le joueur humain, mais jamais le coach. En 2017, le représentant pour le repêchage, toujours un étudiant, pouvait ne pas faire partie de l’équipe terrain.

Pour réflexion:
 Ce que vous devez savoir avant d’arriver sur le terrain
 Clés pour une équipe-terrain gagnante

Le coach

C’est le seul membre de l’équipe-terrain qui peut être un adulte (mentor de l’équipe). Les pilotes se concentrent sur l’opération de leur robot et de son environnement immédiat. Il revient au coach d’avoir une vue d’ensemble du jeu.

Le coach terrain prend part aux discussions stratégiques d’avant-match avec les autres équipes.

  • cr. RFQ

  • Durant le match, il a une vue d’ensemble du jeu, du pointage, des arbitres et des autres équipes. Le coach communique ses instructions continuellement et rapidement aux pilotes en fonction du plan de match établi. Le coach doit être le seul à pouvoir décider de déroger au plan de match.

    Après chaque match, le coach rassemble l’équipe terrain pour une analyse de la partie (bons coups et échecs), rajuster la stratégie et identifier les correctifs à apporter (stratégie et robotique). Le coach s’assure que l’équipe apprend de ses expériences, il calme les esprits après un insuccès.

Le succès de l’équipe repose sur la qualité de la relation que le coach entretient avec les pilotes. Chacun doit avoir confiance en l’autre. Les interventions demeurent posées et sereines. Confiance, transparence et communication claire et saine contribuent au succès de l’équipe.

Pour réflexion:
 Ce que vous devez savoir avant d’arriver sur le terrain
 Clés pour une équipe-terrain gagnante

La stratégie sur le terrain

Une bonne stratégie peut permettre à un robot « ordinaire » de se démarquer et de gagner des matchs. Une bonne stratégie, un bon robot et de bons pilotes mènent au succès. Cette stratégie devrait comprendre, pour chaque phase du jeu:

  • Le rôle que jouera votre robot et les membres de l’équipe;
  • Les déplacements requis, les tâches à accomplir;
  • La séquence d’actions qui rend la stratégie gagnante (cycle offensif ou cycle défensif)
  • Les attentes face aux robots et équipes partenaires d’alliance;
  • Les interactions avec les robots et équipes de votre alliance;
  • Les réactions (plan de contingence ou « plan B ») face à la stratégie adverse, prévoyez une défensive, une contre-attaque, une parade, etc.
  • Un plan d’urgence (par exemple une panne du robot ou d’un mécanisme)

  • Il pourrait être bon de prendre le temps d’écrire un livre ou carnet de jeux (champ libre, jeux risqués, tout pour le tout, sécuritaire, etc.). Tenez compte de l’expérience de vos pilotes afin d’éviter de tenter à plusieurs reprises une manœuvre sans succès: une perte de temps qui aurait sans doute pu servir à gagner des points autrement.
  • cr. Nathalie Madore 2015

La stratégie d’alliance – un plan de match

Avant les matchs, les équipes en déplacement de la zone des puits vers la zone de jeu se côtoient dans la file d’attente pendant plusieurs minutes avant leur entrée en scène. Les coachs d’une même alliance doivent alors discuter et préparer leur stratégie commune et adapter leurs stratégies d’équipe afin d’atteindre l’unique objectif d’assurer la victoire à l’alliance.

  • Certains éléments de votre stratégie de jeu doivent être partagés avec les autres équipes de votre alliance. Soyez transparent et sincère concernant les capacités de votre robot et de votre équipe terrain.
  • Comparez les capacités de chacun pour planifier la stratégie appropriée.
  • Si vous avez des informations pertinentes concernant les adversaires, partagez-les. Des équipes apportent souvent un plan du terrain afin d’illustrer et coordonner les positions et déplacements de chacun.
  • Établissez le plan de match: que fera chaque robot durant chaque période du match.
  • Si le jeu s’y prête, décrivez le cycle offensif (ex: chargement de pièce de jeu, transport, échange ou interaction, lancer au but, retour). Idem pour la défensive.
  • Décrivez le rôle des joueurs humains.
  • Établissez des rôles complémentaires pour chaque robot. Établissez un temps limite ou un nombre maximum de tentatives pour une action donnée.
  • Prévoir un « plan B » si un des robots fait défaut.
  • Priorité: GAGNER, pas mettre en valeur votre robot…


  • cr. Raphael Thibodeau 2017
  • Profitez-en pour en apprendre davantage sur les équipes que vous rencontrez… qui sait? Ce sera peut-être utile lors des prochains matchs!

    Pour réflexion:  La stratégie défensive 

Repérage et statistiques

Pour que la stratégie de jeu de votre équipe et le plan de match de votre alliance se concrétisent en succès, il faut le meilleur appariement d’équipes et de robots. Durant les rondes de qualification, les équipes sont en apprentissage, elles apprennent à connaître les autres équipes et leur potentiel.

Le repérage fait partie de la stratégie d’équipe. Il s’agit de collecter des informations significatives sur les autres équipes et leurs robots. On entend par significatives des données qui peuvent vous renseigner sur les performances réelles des équipes, la compatibilité des stratégies avec la vôtre et les opportunité de maximiser vos chances de succès.

Une partie des données s’obtient en discutant avec les équipes, en posant des questions précises qui vous donneront les renseignements dont vous avez besoin. Vous cherchez des indices pour découvrir

  • la stratégie de jeu
  • les fonctionnalités du robot
  • les opportunité de coopération
  • les menaces à votre stratégie

  • En complément aux discussions bilatérales, il est important de valider les performances des autres équipes sur des aspects précis du jeu. Le tableau de classement n’indique que la performance globale en alliance. Quelques outils donnent des renseignements complémentaires (ex. OPR). Mais seule l’observation et la prise de données lors des matchs vous donnera l’heure juste sur les équipes en tournoi.
  • En savoir plus sur les indicateurs statistiques (tel l’OPR):
     Repérage par indicateurs statistiques
     Introduction aux maths de l’OPR
     L’OPR et vous 

Vous aurez donc avantage à avoir des observateurs dans les estrades qui colligeront des statistiques sur les équipes et les pilotes.

  • pourcentage de réussite des tirs dans chaque but
  • actions et points comptés en période autonome
  • rapidité et précision des déplacements
  • pénalités
  • etc.

  • En combinant les métadonnées issues du Système de gestion du terrain (classement, scores divers, pénalités, etc.), les informations qualitatives obtenues lors du repérage et vos statistiques obtenues par observation, votre comité stratégie/repérage sera en mesure d’identifier les équipes les plus compatibles avec votre stratégie et qui sont vraisemblablement plus en mesure de vous mener vers la victoire.

    Vous obtenez ainsi une liste d’équipes qui sera utile pour les matchs futurs et lors de la séance de formation des alliances.

Classement des équipes

  • À la conclusion de chaque match, les équipes reçoivent des points cumulatifs de classement. À la fin de toutes les rondes de qualification, les équipes sont ordonnées au tableau de classement en fonction des points de classement qu’elles ont obtenus.

    Votre sélection d’équipes doit être la plus rigoureuse possible; ne vous contentez pas du rang au classement général après les rondes de qualification.

  • cr. Raphael Thibodeau 2017

Le comité stratégie/repérage devrait soumettre une liste (1 à 32, ou plus) dès le vendredi soir pour discussion. Cette liste devra être pondérée avec les observations des matchs du samedi matin. Peut-être voudrez vous aussi faire une liste d’équipes à ne pas sélectionner… Revoyez toujours votre classement pour tenir compte de situations particulières (bris, faute de terrain, etc.). La liste finale de préférences devra être remise au représentant de l’équipe dès la fin des matchs de qualification; il n’y a pas de pause statutaire avant le début du processus de formation des alliances.

Si des arrangements entre équipes sont faits avant le repêchage, le représentant de l’équipe doit être briefé sur les options possibles, surtout si les plans sont contrecarrés par le déroulement du repêchage. Rappelez-vous qu’après un refus, une équipe ne peut plus être invitée à former une alliance…

En toutes circonstances, ne laissez pas votre représentant sélectionner une équipe au hasard… Assurez-vous qu’en plus de la liste, votre représentant a un stylo pour prendre des notes durant la séance de formation des alliances. Le choix de 2e ronde de repêchage est crucial; soyez vigilant. Tablettes et téléphones intelligents sont autorisés.

Processus de formation des alliances

  • cr. Bernard L’Arrivée 2017
  • Chaque équipe est représentée par un étudiant membre de l’équipe. Il y a huit alliances de trois équipes (4 au Championnat) à former. Il y a deux tours au repêchage (alliance #1 à #8, puis #8 à #1), sauf au Championnat. Les représentants des 8 premières équipes au classement sont sur le terrain.

     Processus de formation des alliances de fin de tournoi – régional 

Le représentant de l’équipe la mieux classée au tableau de classement est capitaine d’alliance et invite une équipe non sélectionnée à joindre son alliance: «L’équipe AAAA de l’école BBBB supportée par CCCC est heureuse d’inviter l’équipe XXXX à rejoindre notre alliance.»

Le représentant de l’équipe XXXX ainsi invitée s’approche et annonce: «L’équipe DDDD de l’école EEEE supportée par FFFF accepte fièrement l’invitation OU décline respectueusement l’invitation. »

En cas de refus, le représentant retourne à sa position de départ. Son équipe ne pourra plus être invitée par une autre équipe… Le capitaine d’alliance fait une nouvelle invitation.

Si une position se libère, les équipes suivantes au classement avancent d’une position et une nouvelle équipe peut être appelée à prendre place sur le terrain! On passe au capitaine de l’alliance suivante.

 

  • Lors du premier tour, les équipes les mieux classées vont s’associer en alliance ou former leur propre alliance. Lors du second tour de repêchage, le choix des équipes est TRÈS stratégique: chaque alliance cherchera vraisemblablement une équipe qui complétera et s’intégrera à la stratégie commune.

    Les motifs de sélection vont bien au-delà du simple classement général. Ainsi toutes les équipes sont concernées par le processus de repêchage. Les capitaines doivent pouvoir faire leurs choix de façon stratégique. Tout repose sur la qualité du repérage qui a été fait!

  • cr. Raphael Thibodeau 2017

Jusqu’à huit équipes (les 8 suivantes au tableau après la formation des 8 alliances) seront en réserve et pourront être appelées à joindre une alliance durant les matchs de fin de tournoi en cas de bris d’un des robots.

Rondes de fin de tournoi

  • Votre équipe est sélectionnée pour participer aux matchs de fin de tournoi. Bravo! Vous faites partie d’une alliance qui restera soudée pour le reste de la compétition. Rapidement, les coachs ou pilotes de votre alliance doivent se rencontrer.
  • cr. Raphael Thibodeau 2017

  • cr. Pierre Cousineau 2016

  • Il faut se connaître, il faut négocier, il faut établir une stratégie commune construite sur les capacités des robots et des équipes en présence. Il est souvent trop tard pour modifier votre robot (sauf si vous recevez un « cheese cake »), mais pas votre stratégie… Intégrez à votre stratégie des façons de contrecarrer vos adversaires. Soyez prêts à adapter votre stratégie de jeu en fonction de la composition de votre alliance.

    La stratégie de jeu est maintenant une stratégie d’alliance, beaucoup plus qu’une stratégie d’équipe. Élaborez une stratégie commune pour chaque match, en fonction des adversaires. Seule une bonne stratégie pourra vaincre une alliance techniquement plus forte.

En situation de jeu, votre pilote trouvera avantage à surprendre les adversaires en réagissant différemment qu’en qualifications.

La conclusion à tous les efforts déployés par tous les membres de votre équipe tout au long de la saison approche !

Savourez le moment. Bonne chance!

Références et ressources